L'école du Corps Fluide

Notre école a pour objet de transmettre les connaissances liées à la pratique des arts martiaux internes et énergétiques chinois, qui ont comme moyen de développement de l’être : le corps… le corps comme expérience, comme terre d’attention, comme espace de développement.

illustration pour la présentation de l'école du Corps Fluide

Le support d’étude est le corps, l’objet d’étude est l’esprit

La fluidité est le lien, le passage…

L’enseignement se fonde sur le développement d’une pratique saine et fondée : Saine car non-agressive et assimilable par chacun ; Fondée car l’enseignement se veut traditionnel et construit.

Un point essentiel dans ces arts est la préparation du corps et de l’esprit, en effet si le corps et l’esprit sont préparés, le pratiquant et la discipline peuvent tendre à ce qu’ils sont : une expression artistique. L’apprentissage de ces pratiques se doit être plaisant et porteur d’émancipation. Ce qui, bien sur, ne dispense pas d’effort, d’engagement et de don de soi, les vertus martiales universelles…

L’école du corps fluide dispense un enseignement riche par le lien établi entre les disciplines martiales, énergétiques et initiatiques et dans sa méthodologie d’apprentissage ou la diversité et la recherche permanente évite l’écueil d’un conformisme qui ne peut satisfaire à l’exigence de la pratique d’un Art.

les sources de l'enseignement :
  • Arts Martiaux internes : Maitre Wang Zhi Ping 19ème génération de l’école Chen. Le travail de Maitre Su Dong Chen de l’école Essence of Change transmis par Nicolas Ivanovitch et Jean-Michel Chomet.
  • Qigong Neigong : L'Institut de Qigong de Shangaï et Jean-Robert Gillardeaux de l'Institut Xin'an, Jean-Michel Chomet de l’école Zhi Rou Jia, Dominique Banizette de l'École du Qi

Chant du corps fluide

Libre et conscient de la source,

le mouvement se déroule sous un regard ébloui

de tant de raison.

Qi Gong

Wushu

Qigong

illustration pour Qigong illustration pour Qigong

La civilisation chinoise conçoit l’espace comme une relation entre tous les éléments, elle cultive les liens entre cosmos et microcosme, entre l’univers et l’être humain, entre l’être humain et son centre intérieur.

Une réciprocité entre ces éléments permet un échange d’énergie régénératrice ; le nom de cette énergie en chinois est le Qi. C’est un courrant invisible qui se manifeste tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de toute chose et de tout être. Le mot Gong indique sa capacité d’action.

Pour les pratiquants de Qigong, le corps et le monde entier apparaissent comme un système énergétique où le Qi a la capacité de se cultiver, de se diriger et de se transmettre.

Le but de la pratique du Qigong est d’accéder au Qi.

  • Les méthodes de Qigong principalement enseignées :
  • Le Wudang Qigong.
  • Les 5 animaux.
  • Le Neiyang Gong de Liu Ya Fei (Qigong pour nourrir l’intérieur).
  • Les 24 exercices Taoïstes de l’école Yang.
  • L’étirement des méridiens.
  • Les six caractères le l’oie sauvage de Shen Henian.
  • Le Qigong des sons

Neigong

illustration pour Neigong

“ Le ciel, la terre et moi sommes nés de l'un,

et je suis d'accord avec tout ce qui existe ”

Zhuangzi.

Le Neigong met l’accent sur la formation et la coordination du corps avec le souffle. Le Neigong , traduit par travail interne fait partie de la tradition des écoles internes taoïstes qui associe la culture physique et l’immobilité.

L'objectif fondamental de ce processus consiste à développer un niveau élevé de coordination, de concentration et d'habileté technique qui est connue dans le monde des arts martiaux internes comme la force intérieure.

La pratique du Neigong aboutit à une prise de conscience accrue, qui augmente au fil du temps, de la circulation de l’énergie, du sang, du mouvement musculaire, de l’alignement osseux, des différents équilibres. En ce sens cela participe à l’élaboration d’une alchimie interne, au raffinement des trois trésors internes, l’essence, l’énergie, et l’esprit.

Le but ultime de cette pratique est pour l'individu de devenir un avec le ciel ou le Tao.

Cantique de la voie

Clair miroir du cœur

Reflet infini

Pourfend le vide au monde sans nombre

Miroitant toute chose, ombre lumière

Perle irradiante

Ni dehors, ni dedans.

Taijiquan

Le Taijiquan, art martial interne chinois est né de la rencontre des techniques martiales ancestrales chinoises, de la philosophie Taoïste et des connaissances de médecine traditionnelle ; cela en fait un système de développement complet pour le corps et pour l’esprit.

Le Taijiquan est l’art martial interne le plus pratiqué à travers le monde, cela est du aux bienfaits qui lui sont accordés sur la santé tant physique que mental, élevé au rang de Qigong médical, il est aujourd’hui pratiqué essentiellement pour ses propriétés prophylactiques.

Il reste néanmoins une voie martiale à explorer, qui peut contribuer sans aucun doute à l’avènement de qualités humaines, morales et sociales nécessaires à notre temps.

Le Taijiquan est un art martial de la grande famille du Wushu chinois. On y retrouve de nombreux styles. Au sein de l'école on étudie le style Yang (style le plus répandu en occident) de la lignée Yang Sau Chung et pour l'étude avancée le Taijiquan de Wudang et Taiji du Corps Fluide de Su Dong Chen.

illustration pour Taijiquan

Chant du sens réel

Pas de forme, pas d’ombre.

Le corps transparent et vide.

Oubliez votre environnement et soyez naturel.

Comme un gong suspendu à la montagne de l’Ouest.

Les tigres rugissent, et les singes poussent des cris stridents.

Fontaine claire, eau calme.

Rivière turbulente, océan de tempête.

Avec votre être entier, développez votre vie.

Neijiaquan

illustration pour Neijiaquan

Les arts martiaux internes, Neijiaquan, sont attachés au courrant Taoïste. Ils sont basés sur le développement de l’énergie Qi, l’utilisation du corps de manière fluide et unifié et le développement d’une force souple.

Les plus connus d’entre eux sont le Xinyiquan (Boxe de la Forme et de l’Intention), le Baguazhang (Paume des Huit Trigrammes), et le Taijiquan (Boxe du Faîte Suprême). Dans le cadre de l’école de Su Dong Chen, Essence of Change, les trois grands styles évoqués précédemment sont enseignés ensemble, chacun dans un but bien précis.

Le Xinyiquan, le plus ancien, permet d’acquérir la puissance du corps entier unifié. Les percussions sont plus spécialement développées à partir de cinq formes essentielles : le Wu Xing Quan (Métal, Eau, Bois, Feu, Terre) qui concerne les trois dimensions de l’espace, les ouvertures - fermetures et les spirales. Le Baguazhang, le plus récent, développe les spirales dans l’espace qui permettent de développer notamment clés et projections. Le Taijiquan, quant à lui, permet l’étude de la fluidité et des transformations du mouvement et du contact.

Ces trois disciplines sont rattachées à la pensée chinoise et au Taoïsme,

Le Xinyi Quan suit la loi des 5 éléments (Wu Xing) ;

Le Taiji Quan, la loi de Yin-Yang.

Le Bagua Zhang, le livre des mutations (Yi King) ;

… les trois grands : la Terre, l’Homme et le Ciel…

Qixié

illustration pour Qixié illustration pour Qixié illustration pour Qixié

La pratique des armes est un passage obligé si l’on veut maîtriser l’art martial chinois, il en constitue le prolongement et l’approfondissement.

On regroupe les armes en deux catégories, les armes courtes comme l’épée, le sabre, l’éventail et les armes longues comme le bâton, la lance. La liste des armes chinoises est très étendue ; au sein de l’école sont enseignées les armes citées plus haut.

Philippe Haslé

Philippe Haslé

Né en 1971, débute la pratique des arts martiaux à 12 ans, par le Karatédo et l’Aikido avant sa rencontre avec la méditation et les arts internes chinois qui marqueront un tournant dans son approche du mouvement et de l’art martial.

Il enseigne le Qigong et le Taijiquan depuis 2001, enrichi de ses connaissances en médecine traditionnelle chinoise pour la théorie et par la connaissance des arts cousins comme le Xinyiquan et le Baguazhang pour la pratique.

Ses sources sont en autres Maitre Wang Zhi Ping de la 19 ème génération pour le Taijiquan style Chen, Jean Michel Chomet qui reçu la transmission de Maître Su Dong Chen pour le Neijiaquan (boxe de l’école interne) et Chu King Hong pour le Taijiquan style Yang

Il œuvre au développement des arts martiaux internes pour les enfants et les adolescents.

Il enseigne en Sud Aveyron pour l’Association Xin Ho, la MJC de Millau. Il intervient au sein de l’Institut de Qigong médical Xin’an de Montpellier et anime des stages dans différents lieu du sud Ouest.

Les prochains stages :

  • du 26 au 30 juillet 2017

    Nourrir l'intérieur - Nei Yang gong

    Lautrec (81)

    Animé par Philippe Haslé

    Le Nei yang Gong est à l’origine une méthode traditionnelle taoïste, reprise dans les années 1950 par le professeur Liu Gui Zhen pour ses qualités thérapeutiques.
    La méthode est transmise à présent, par sa fille Liu Ya Fei, qui a apportée une touche féminine pour en faire une série, pleine d’harmonie.
    C’est un Qigong puissant et plaisant, assez intense sur le plan physique, composé de mouvements liés aux cercles et aux spirales ; par des étirements, des rotations des quatre membres et de la colonne vertébrale, ils vont toucher la profondeur.

    Pendant notre semaine nous explorerons le mouvement naturel, par des pratiques de mobilité de la colonne vertébrale, son interaction avec le souffle et sa place centrale dans la pratique.

    Documentation sur demande

    pour s'inscrire ou se renseigner, contactez-nous

école du corps Fluide, apprentissage des arts martiaux internes

Wushu et Qi Gong